Questions réponses

Des questions sur l'immobilier ? Que vous soyez propriétaire ou locataire, nous y répondrons.
  1. Laetitia
  2. Juridique
  3. mercredi 30 août 2017
  4.  S'abonner via e-mail
Bonjour,
J'ai reçu en début de mois la lettre de préavis de mes locataires. Vers le 10, j'ai fait une visite de l'appartement et ils m'ont informé à ce moment d'un problème dans la salle de bain, le plafond est cloqué. Il faut savoir qu'il y a une VMC en place dans celle ci et une fenêtre. Sur l'état des lieux entrant fais le 31 mai 2016, il est indiqué que le plafond de la salle de bain tout comme la ventilation sont en "très bon état". Ils ont fait passer plusieurs peintre qui indique que les dégâts sont dû à un problème d'humidité et que de ce fait c'est à moi de payer la remise en état.
Mon problème est que quand je leur est fourni l'appartement, la VMC fonctionnait et qu'a aucun moment ils ne m'ont informé que celle ci ne fonctionnait plus. Je n'ai de ce fait pas pu faire réparer la VMC et éviter les dégâts qui sont présent aujourd'hui. Enfin, ils ont attendus le dernier moment pour 'informer du problème.

Quel sont mes possibilités? Ai je le droit de retenir sur le dépôt de garanti la réparation du plafond puisqu'il aurait dû m'informer 'un dysfonctionnement? De plus il y a une fenêtre dans cette salle de bain?

Je vous remercie par avance pour votre aide.
Cordialement
Commentaire
Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,
C'est une question pour laquelle il est difficile d'apporter une réponse. Seul un juge, par l'intermédiaire d'un expert pourrait trancher :
Est-ce que si ils vous avaient prévenu d'un problème de VMC, le plafond n'aurait pas cloqué ?
Est-ce que le problème de VMC si il y a lieu est identifiable facilement par un quelqu'un de non experte comme votre locataire ?
Est-ce que la VMC est bien conçue ?
Est-ce que la VMC n'a pas été volontairement obstruée par les locataire ?

Il faudrait aller beaucoup plus loin dans la démarche pour vous assurer de la cause, et donc de la responsabilité. A ce stade et avec les éléments que vous avancez, il parait difficile d'incomber la faute au locataire. SI vous le faites, vous vous exposez à un litige.
Commentaire
Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Juridique
  3. # 1
  • Page :
  • 1


Cette discussion ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !
Visiteur
Votre réponse
Captcha
Pour protéger le site contre les bots et scripts non autorisés, nous conseillons d'entrer les codes captcha ci-dessous avant de poster votre question.

Connexion