La taxation des plus-values immobilières pourrait être assouplie

le .

Après le durcissement de la taxation des plus-values immobilières instauré début septembre, certains députés envisagent maintenant d'assouplir le mécanisme. Ils proposent de rétablir l'exonération des personnes qui, pour des raisons de mobilité professionnelle notamment, ne sont pas propriétaires du logement qu'elles occupent, et qui font une plus-value en vendant pour la première fois une résidence secondaire. La ministre du Budget, Valérie Pécresse, avait déjà donné son feu vert le mois dernier, lors du débat sur le collectif budgétaire.

© Patrimoine.com

Relative stabilité des prix des logements

le .

Les prix immobiliers ont très peu évolué au mois de septembre, avec des variations respectives de +0,09 % pour les appartements et de +0,40 % pour les maisons, selon l'indice PAP calculé chaque mois sur la base des transactions enregistrées par le groupe "De Particulier à Particulier" (pap.fr). Sur un an, la hausse des prix s'établit respectivement à +2,15 % et +4,53 %. Les taux de négociation sont en léger repli, passant en un mois de 4,27 % à 4,18 % pour les appartements et de 5,10 % à 5,01 % pour les maisons. Les délais moyens de transactions restent stables : il faut toujours en moyenne 5 semaines pour vendre un appartement et 7 semaines pour vendre une maison.

© Patrimoine.com

Crédit immobilier : les taux s'orientent à la baisse

le .

Les taux des prêts immobiliers du secteur concurrentiel se sont établis en septembre 2011 à 3,89 % (hors assurance) en moyenne. Depuis le mois de juin, les taux sont restés quasiment stables, avec même un léger recul de 2 points en septembre. Pour le 5e mois consécutif, les taux s'établissent à leur niveau de l'été 2006. Entre novembre 2010 et mars 2011, les taux avaient progressé à un rythme de 10 points par mois, puis la hausse avait ralenti au 2e trimestre 2011 à 5 points. Dans ce contexte de baisse des taux, la part des prêts à taux variable recule pour le 3e mois consécutif pour s'établir à 3,6 % en septembre, contre 9,1 % au 2e trimestre 2011. Depuis juillet, la durée moyenne des prêts est en légère diminution. En septembre la durée moyenne des prêts s'est établie à 212 mois, contre 215 mois au 2e trimestre. Le coût du crédit suit la même tendance à la baisse. Il s'est ainsi établi à 3,83 années de revenus en septembre 2011, son niveau le plus bas depuis le début de l'année 2011. Après le pic constaté en juillet, l'indicateur de solvabilité est stabilisé à un haut niveau depuis 2 mois, grâce à la progression de l'apport personnel (+12,7 % en 2011, après +6 % en 2010).

© Patrimoine.com

Connexion